Black Holes and Revelations

Black Holes and Revelations
Black Holes and Revelations est le quatrième album du groupe anglais Muse, sorti en juillet 2006.

Annoncé par Matt Bellamy comme le premier album du groupe à avoir été conçu sans réfléchir à la façon de l'interpréter en concert, Black Holes & Revelations marque une diversification des sonorités du groupe : Muse fait son incursion dans le style "electro rock", sur des titres comme Take a Bow, Supermassive Black Hole, Map of the Problematique ou la face-B Easily, à l'aide de synthétiseurs, d'effets sur les guitares, les basses et la voix, et par l'utilisation de batteries électroniques.
Cette nouvelle sonorité serait selon le groupe inspirée de leurs essais de DJing dans les clubs new-yorkais.

Le groupe s'aventure également sur un terrain plus "pop", avec des chansons plus positives et accessibles qu'auparavant (Starlight, Invincible) que ce soit au niveau des paroles ou des mélodies.
Soldier's Poem, quant à elle, rappelle Queen par ses harmonies vocales très prononcées, mais portée par un rythme jazz très sobre et reposant qui crée un contraste avec la cruauté des paroles.
L'album se finit par un trio "western spaghetti" composé de City of Delusion, Hoodoo et Knights of Cydonia, inspiré des compositions d'Ennio Morricone et sur lesquels on peut retrouver une partie de trompette.

Le groupe retrouve toutefois le rock à riff agressif sur Assassin, et la combinaison piano-guitare de Hoodoo peut rappeler certains titres d'Origin of Symmetry.

Le groupe disposant de plus de temps que pour les deux albums précédents, et étant donc moins soumis à la pression, les différentes sessions dans divers studios du monde (France, New York, Milan et Londres) ont donné lieu à une grande variété des influences et des sonorités de l'album.

De façon générale, Muse se prend moins au sérieux et répond à ceux qui les accusaient d'en faire trop en en faisant encore plus. Ils n'ont plus peur de frôler le ridicule sur un Knights of Cydonia à l'ambiance décalée, Take a Bow et son "explosion" finale ou Supermassive Black Hole avec son ambiance dance-rock et ses voix de fausset.
A l'image de sa pochette, l'album se veut absurde, composite, spatial, exagéré et dénonçant la guerre et les complots dissimulés par les gouvernements.

C'est l'album qui a marqué l'arrivée de Muse au sommet des ventes d'albums, se vendant plus en première semaine que Absolution, qui avait déjà fait connaître le groupe auprès du grand public.
La tournée qui a suivi, nommée HAARP, a été leur plus grosse jusqu'alors, remplissant même des stades, tel que le stade de Wembley à Londres, pour deux dates consécutives. Read more on Last.fm. User-contributed text is available under the Creative Commons By-SA License; additional terms may apply.

Partitions

Assassin
0
0 0
City of Delusion
0
0 0
Exo-Politics
0
0 0
Glorious
0
0 0
Hoodoo
0
0 0
Invincible
0
0 0
Knights of Cydonia
0
0 0
Map of the Problematique
0
0 0
Soldier's Poem
0
0 0
Starlight
0
0 0
Supermassive Black Hole
0
0 0
Take a Bow
0
0 0