The Velvet Underground

The Velvet Underground

Biographie

The Velvet Underground est un groupe américain de rock de la fin des années 1960, lié à l'aventure de la Factory d'Andy Warhol qui les produit. D'abord connu des seuls milieux "Underground" new-yorkais, il est l'archétype du groupe dont l'influence n'a cessé de croître après sa séparation. Ils sont également une des principales premières influences de David Bowie , (avec Bob Dylan entre autres), qui, à ses débuts, chantera des reprises du Velvet dans des clubs.

Composé de membres de caractère (Lou Reed, John Cale, Nico, Moe Tucker et, dans une moindre mesure, Sterling Morrison, poursuivront chacun une carrière solo), il a connu une grande fertilité musicale. Les thèmes abordés reflètent l'univers personnel de Lou Reed : drogues dures, thèmes sadomasochistes, transsexuels...

De nombreux artistes des générations suivantes ont été influencés par le Velvet : une partie du rock alternatif anglophone, du glam rock et de la New Wave, ainsi que des personnalités comme les Pixies, Sonic Youth, Nirvana . Leur influence a même dépassée la frontière orientale en inspirant des groupes comme les légendaires Les Rallizes Dénudés, patrons du psychédélique bruitiste, et ce dès le début de leur carrière en 1967.

La carrière discographique du Velvet Underground n'a duré qu'environ trois ans, entre 1967 et 1970. À cette époque le groupe n'a eu quasiment aucun succès, ne vendant pas plus de quelques milliers d'exemplaires de chacun de ses albums. Il est pourtant devenu au fil du temps l'objet d'un véritable culte, qui dure jusqu'à aujourd'hui.

En effet, le Velvet Underground est régulièrement présenté comme ayant été à la base du punk et du rock underground, voire comme ayant été le premier véritable groupe punk. À l'écoute des albums du groupe, cette affirmation peut paraitre douteuse. Quasiment aucune de ses compositions ne ressemble à du punk au sens actuel du terme : la discographie complète du groupe ne compte qu'une poignée de morceaux rapides et énervés, et l'usage de la saturation se limite le plus souvent à d'étranges expérimentations sonores qui ont bien plus en commun avec le rock progressif comme peut le pratiquer King Crimson qu'avec les Sex Pistols ou les Clash, ou même des groupes protopunks comme le MC5 ou les Stooges.

Il est nécessaire de dissiper cette confusion pour apprécier pleinement le groupe : l'auditeur qui s'attend à du rock énervé et politiquement subversif sera forcément déçu. La spécificité du groupe, et la raison de son influence sur de nombreux artistes, est bien plus à chercher dans sa manière de trouver la beauté là où elle ne semble pas devoir se cacher : dans un rythme rudimentaire et répétitif comme celui de I'm Waiting For The Man, qui devrait théoriquement être la chanson la plus ennuyeuse de tous les temps, mais se révèle bizarrement fascinante, dans la voix de Nico, rigoureusement incapable de chanter de manière classique, mais qui peut émouvoir aux larmes, dans les violons étranges et saturés de John Cale (Cale joue de l'alto), et bien sûr dans les thèmes des chansons : drogues, pratiques sexuelles « déviantes »… Si l'on ajoute que les mélodies sont parfois vraiment superbes, on comprend que le groupe a bien plus à voir, musicalement parlant, avec les Doors, les Beatles (dans leur manière de mêler beauté et expérimentation) ou Bob Dylan (l'une des idoles et principales influences de Lou Reed) qu'avec le punk.

L'influence du Velvet Underground sur le mouvement punk, et à travers lui sur quasiment tout le rock moderne, vient en fait davantage de l'attitude des membres du Velvet que de leur musique en elle-même. En continuant contre vents et marées à tenter d'imposer un son radicalement opposé aux préférences de l'époque, en vivant jusqu'au bout leur rêve rock and roll de liberté artistique, mais aussi en puisant leur influence dans le chaos et les côtés sombres de l'être humain, Lou Reed et sa bande ont eu une influence déterminante sur de nombreux artistes protopunks comme Iggy Pop, et indirectement sur le mouvement punk dans son ensemble.

Bof, Bof, Bof, il va falloir revoir cette biographie... il y quand même quelques inventions !

Le seul mérite est d'avoir posté une biographie, après c'est clair qu'elle est plutôt fantaisiste et peu documentée. Celle de wikip. est même plus intéressante...
Read more on Last.fm. User-contributed text is available under the Creative Commons By-SA License; additional terms may apply.

Discographie

The Velvet Underground 6

Partitions

After Hours
0
0 0
Candy Says
0
0 0
Jesus
0
0 0
Pale Blue Eyes
0
0 0
The Murder Mystery
0
0 0
What Goes On
0
0 0