Mayhem
Biographie
Mayhem est un groupe de black metal formé en 1984 à Oslo, Norvège par Øystein Aarseth (aka Euronymous), Jørn Stubberud (aka Necrobutcher) et Kjetil Manheim (aka Manheim). Il est considéré comme un groupe pionnier de la seconde vague de Black Metal.

Influencés par Venom, Slayer et Celtic Frost, les Norvégiens donnent leur premier concert en 1985. L'année suivante, ils sortent "Pure Fucking Armageddon", démo tirée à 100 exemplaires. Rythme effréné, vocaux particulièrement monstrueux, si ce n'est inaudibles, cette œuvre connaît un certain succès et révèle une tribu hostile à tout compromis. Le parcours de Mayhem reste pour l'instant classique.

Sa route se poursuit selon la même logique avec la parution à l'hiver 1987 de "Deathcrush", mini album qui montre la même intransigeance musicale. La production est certes horrible, les morceaux mal joués, mais cette étrange mixture dégage des vapeurs de vitriol. La colère et la haine jaillissent d'un riff ou d'un hurlement de Maniac, le nouveau chanteur. La vitesse d'exécution terrasse l'auditeur, le laisse à genoux, pantelant.

Mayhem traverse alors ses derniers mois de quiétude. L'arrivée de Dead élève la musique des Norvégiens vers la violence absolue et donne au groupe une aura, une âme. Dead, ancien chanteur de Morbid, est un être étrange, obsédé par la mort. D'après sa légende, il hantait les cimetières et enterrait ses vêtements près des cadavres pour les imprégner de l'esprit des défunts. S'il s'intéressait au satanisme et à l'occultisme, il appréciait particulièrement les contes de l'Europe de l'Est. Dans une interview inédite, accordée à Evil de Marduk pour Slayer Mag, il confiait "ces récits ne sont pas connus ici, mais là bas les gens continuent d'y croire. Chaque château a sa propre histoire avec un passé sanglant... C'est ce qui m'obsède le plus. C'est dans les pays balkaniques que j'aimerais vivre". Dans "Funeral Fog", il décrit ainsi un lieu marécageux, entouré de superstitions, au cœur des Carpates. Un épais brouillard se lève alors, sous la pleine lune, et s'empare de l'âme des autochtones pour la livrer à Satan...

Sous l'impulsion de Dead, les concerts de Mayhem deviennent des explosions de folie fiévreuse. Le chanteur, maquillé de noir et de blanc comme ses comparses, se lacère les bras au couteau ou avec des tessons de bouteille pour, parfois, asperger le public de son sang. Des têtes de cochon initialement empalées sur les pieds de micro finissent le concert parmi les spectateurs. Parangons d'un black metal pur et authentique, le chanteur et Euronymous rejettent les "death metallers en Adidas de merde, au look totalement normal". Cette guerre déclarée aux "poseurs" explique sans doute, en partie, l'extrémisme dont Mayhem fait preuve. Leur style musical est presque devenu une religion, un mode de vie. La scène et la vie courante semblent ne faire qu'un pour Dead et ses acolytes.

À l'automne 1990, le groupe enregistre deux chansons pour une compilation puis se rend en Turquie et en Allemagne de l'Est, dans des conditions difficiles. "Cette tournée fut un grand gâchis", déclara Euronymous. Le show du 26 novembre à Leipzig a été publié en 1996 par le label italien Avantgarde Music. Ce "Live In Leipzig", au son plus que médiocre, dégage une ambiance suprêmement malsaine. Les riffs se font hypnotiques, tournoient dans l'espace déchiré par les hurlements de Dead. Les apostrophes du chanteur sonnent comme des agressions, des injures, des cris de haine. Une brume nauséabonde coule de cette voix, de cette gorge qui doit communiquer avec l'enfer...

En avril 1991, Dead se suicide d'un coup de fusil dans la tête, après s'être tranché les veines et avoir laissé un petit mot : "Désolé pour le sang". Les membres de Mayhem découvrent le cadavre et, avant de prévenir la police, se livre à d'étranges rituels. Des morceaux de la cervelle du chanteur auraient ainsi été mangés par les musiciens, pour reproduire une cérémonie viking, des bouts de son crâne utilisés pour fabriquer des colliers... Euronymous, lui, prend des photos de son ami avant de prévenir les autorités. Plus tard, ces photos seront récupérées par Hellhammer et ornent la pochette de "Dawn Of The Black Hearts". Après ces événements qui, d'après les dires de Hellhammer, n'ont étonné ni choqué personne, le groupe entre dans l'Inner Circle, un groupe terroriste sataniste ayant pour but de contrôler l'underground norvégien, à l'origine d'une vague d'incendies d'églises qui submergea la Norvège durant les années 1990.

Mayhem se retrouve alors sans chanteur et sans bassiste pour enregistrer leur premier EP, en effet Necrobutcher quitte le groupe après le suicide Dead. Deux versions existent à ce sujet, celle du bassiste qui dit être parti suite à l'attitude des autres membres au sujet de la mort du chanteur et celle d' Euronymous qui explique dans une lettre à Attila qu'il les a quitté à cause de sa relation avec sa compagne et sa paternité futur.

Euronymous se tourne alors vers une des principal influence de Dead, Attila Csihar, le chanteur du groupe hongrois Tormentor, dont le premier album Anno Domini avait fait son petit effet dans l'underground extrème de l'époque et qu'Euronymous voulait sortir par le biais de son propre label Deathlike silence productions.

Pour la basse, c'est Varg Vikernes qui s'en chargera malgré les tensions qui couvaient déjà entre les deux personnages. Une fois l'arrivée d'Attila à Oslo, le groupe part à Bergen dans le studio du Grieghallen , énorme salle de concert dédiée au compositeur norvégien (petite anecdote c'est dans le même studio qu'Emperor enregistera quelques mois plus tard In The Nightside Eclipse autre monument du black metal norvegien).

Attila enregistrera ses parties vocales dans le noir avec quelques bougies pour mieux ressentir l'atmosphère et Hellammer la batterie dans le grand hall, d'où ce son si caractéristique,rien ne laisse alors présager du drame qui couve, malgré quelques discussions avec Attila, élément neutre s'il en est, qui mettra ces tensions sur le compte du stress.

Puis, suite à des luttes entre deux personnages charismatique, Euronymous et Varg Vikernes, ce dernier assassina Euronymous : il se rendit chez lui une nuit et, prétextant la légitime défense, le poignardea à plusieurs reprises. Il est sortit de prison début 2009.

C'est à cette période qui sort De mysteris Dom Sathanas , avec ses parties basses sous mixées (Hellammer avait promis aux parents d'Euronymous de les réenregistrer mais il ne l'a pas fait). Et il deviendra le classique que l'on sait malgré les critiques de quelques fans ne supportant pas le chant atypique d'Attila par rapport a celui plus morbide de Dead

Mayhem connait alors une descente aux enfers. Le groupe disparait de la circulation et les activités de l'Inner Black Circle sont stoppées. Hellhammer décide seulement en 1997 de reformer Mayhem en reprenant Maniac au chant, Necrobutcher à la basse et un nouveau guitariste, du nom de Blasphemer. La reformation de Mayhem en 1997 n'empêchera pas la sortie de lives, de compilations ou de tribute : "In Memorium", "A Tribute To Euronymous", "From The Darkest Past" et le fameux "Live In Leipzig".

En 1997 Mayhem sort un mini album intitulé "Wolf's Lair Abyss" dans lequel on trouve 5 morceaux. Ce mini album connait un grand succès et ces morceaux deviennent des classiques de Mayhem. Là, le son est très clair ; ce n'est plus du tout le même niveau du Mayhem de l'époque de Euronymous. Cependant, le son a beau être de très bonne qualité, l'ambiance n'en reste pas moins aussi morbide et la voix de Maniac toujours aussi dérangeante et torturée.

Mayhem sort un nouveau live en 1999 : "Mediolanum Capta Est". Puis, en 2000, c'est l'épique "A Grand Declaration Of War", qui va diviser les fans. C'est un concept album très avant-gardiste, sur les thèmes de la guerre et d'un monde post-apocalyptique. Maniac abandonne en partie ses hurlements habituels au profit d'une voix claire déclamatoire. Certains critiquèrent l'album pour ses éléments électroniques considérés comme prétentieux (en réalité il n'y en a que sur le morceau "A Bloodsword And A Colder Sun"), et pour la voix de Maniac jugée inférieure à celle de Dead ou Attila. D'autres y ont vu un effort louable pour redéfinir le black metal, le critique Brian Russ (BNR Metal) va même jusqu'à dire que c'est "la première œuvre cohérente que le groupe aie jamais faite".

Suivent deux lives : le "Live In Marseille" pour la tournée European Legion et le "U.S. Legion".

Après la tournée et un repos bien mérité, Mayhem reprend du poil de la bête en sortant son nouvel album, l'intense "Chimera". Cet album ne vaut pas "De Mysteriis Dom Satanas", mais il est tout de même excellent. Maniac a retrouvé son chant grandiose, Hellhammer est toujours aussi précis sur son instrument et tape toujours aussi fort.

En 2004 Maniac, en pleine tournée, est viré du groupe suite à ses problèmes d'alcool récurant et est remplacé au pieds levé par son prédécesseur Attila. Ce line-up enregistrera Ordo Ad Chaos un album qui repousse les limites du black metal par de compositions torturée mais la patte du groupe est toujours, succès critique et commercial cet album sera le premier de mayhem à atteindre les charts norvegiens.

En 2008 Blasphemer quitte le groupe et en 2009 Attila sort Life Eternal, un digipack contenant 5 chansons du premier mix de De Mysteris Dom Sathanas. Read more on Last.fm. User-contributed text is available under the Creative Commons By-SA License; additional terms may apply.
Partitions
Buried by Time and Dust
[0]
0 erreurs signalées
De Mysteriis Dom Sathanas
[0]
0 erreurs signalées
Freezing Moon
[0]
0 erreurs signalées
From the Dark Past
[0]
0 erreurs signalées
Funeral Fog
[0]
0 erreurs signalées
Life Eternal
[0]
0 erreurs signalées
Pagan Fears
[0]
0 erreurs signalées